Only $35.99/year

Terms in this set (20)

Pression hydrostatique dans les capillaires (Pc) favorise la filtration des molécules d'eau et de solutés pouvant traverser l'endothélium capillaire (i.e. le plasma sans les protéines). Elle découle de la pression sanguine exercée sur la face intérieure du capillaire. Elle chute le long du capillaire (passant de 37 à 17 mm Hg entre le début et la fin du capillaire).

Pression hydrostatique dans l'interstice (Pi) favorise la réabsorption et découle de la pression exercée par les fluides dans l'interstice. Elle a une valeur très faible (» 1 mm Hg) mais stable le long du capillaire.

Pression oncotique dans les capillaires (πc) favorise la réabsorption des molécules d'eau et de solutés pouvant traverser l'endothélium capillaire (i.e. le liquide interstitiel sans les protéines). Elle découle de la pression osmotique créée par la forte concentration de protéines présentes dans les capillaires. Les protéines sont les seuls solutés ne pouvant filtrer à travers la paroi capillaire. Les autres constituants du plasma ne contribuent pas à la pression osmotique parce qu'ils filtrent librement à travers l'endothélium et leurs concentrations dans le plasma et l'interstice sont identiques. La πc est d'environ 25 mm Hg et demeure relativement stable tout le long du capillaire.

Pression oncotique de l'interstice (πi) favorise la filtration et découle de la pression oncotique exercée par les protéines présentes dans l'interstice. Les protéines sont présentes en très faibles concentrations dans l'interstice en absence de processus pathologique (» 0 mm Hg) ; elle ne contribue pas de manière significative normalement.